Digitalisation immobilière dans les immeubles urbains

L’émergence de la Proptech est à l’origine de bouleversements dans l’univers immobilier. La Proptech est un terme anglo-saxon qui désigne le domaine de l’immobilier et de la Property, liés ensemble à celui des technologies. La Proptech vient bousculer véritablement l’univers de l’immobilier et notamment la nouvelle communication au sein des immeubles urbains. Les nouvelles technologies doivent permettre une simplification des process mais surtout de se recentrer sur l’humain. Tel est le dessein. Digital et Immobilier s’assemblent aujourd’hui en parfaite harmonie . La proptech s’est trouvée bousculée dans le contexte de la crise sanitaire. Le syndic de copropriété est le chef d’orchestre qui doit s’adapter dans ce contexte particulier impliquant une digitalisation accélérée du métier de syndic de copropriété. Qu’est ce que la digitalisation ? : « La digitalisation est un procédé qui vise à transformer des processus traditionnels, des objets, des outils ou encore des professions par le biais de technologies digitales afin de les rendre plus performants.  »

La digitalisation permet de favoriser le besoin de confiance et de transparence entre les différents acteurs et permet de valoriser la profession de syndic en automatisant certaines tâches au quotidien.

Cette digitalisation intervient à plusieurs niveaux pour une meilleure communication entre les acteurs :

L’administratif (automatisation des dossiers comptables , scan des factures, automatisation des convocations AG , mise à jour des espaces extranet)

Le quotidien : la gestion des incidents, la gestion des sinistres, carnet d’entretien, AG

Valoriser le Faire-Savoir des administrateurs de Biens (la digitalisation au service des expertises ; comparer les immeubles )

Il s’agit de montrer les actions mises en place pour améliorer la gestion des copropriétés . Le métier de syndic demeure un métier centré autour de l’humain . La digitalisation est un Plus qui permet d’apporter des impacts très positifs dans une communication plus interactive qui privilégie l’humain.

Ces dernières années : la loi ELAN a favorisé le développement de l’extranet avec l’espace en ligne (syndic, conseil syndical, copropriétaires), la dématérialisation (Liste de documents à déposer en ligne), la tenue d’AG à distance et la mise en place du Vote par correspondance depuis Juin 2020 dans le contexte de la crise sanitaire.

Le développement de la digitalisation permet de mettre en place une relation de confiance entre les acteurs . Le métier demeure en constante évolution avec un écosystème immobilier très diversifié touchant à la fois tant sur la plan juridique, que sur le plan comptable, que sur le plan technique, que sur le plan pédagogique et sur le plan humain.

Imaginez participer à une AG « en réalité virtuelle » en 2030 avec des solutions BlockChain et Smart Contract (contrat intelligent) (automatisation de la réalisation des contrats). Nous sommes déjà dans le monde de demain. Le digital va devenir de plus en plus présent présent dans notre quotidien pour supprimer les tâches répétitives en valorisant l’ humain.

La digitalisation devient une réalité et permet d’ améliorer la satisfaction des différents acteurs (professionnels de l’immobilier, futurs acquéreurs, copropriétaires, fournisseurs etc…) et la rentabilité. Elle permet également de mettre en place des outils pédagogiques permettant une meilleure compréhension du métier et de mieux comprendre l’univers copropriété.

Il convient d’adapter les outils indispensables pour une meilleure communication . La digitalisation permet également de sélectionner les partenaires qui s’engagent dans ce process au service de tous les acteurs. La digitalisation permet de centraliser toutes les données pour mieux piloter l’immeuble urbain. La valorisation du métier : tel est le dessein. Dans ce contexte des processus très digitalisés , l’humain demeure toujours au centre des préoccupations.

Il existe une véritable accélération de la digitalisation du métier de syndic depuis ces derniers mois mais également une demande des différents acteurs. Les nouvelles technologies vont permettre aux professionnels un gain de productivité , et une simplification des process pour se recentrer sur l’humain .Le syndic doit également porter la transition énergétique d’une copropriété dans un avenir proche.

Des solutions existent et se développent pour faciliter le fonctionnement des immeubles et notamment l’organisation des assemblées générales et les prises de décisions via des plateformes numériques sécurisées.

L’arrivée des nouvelles technologies a permis ainsi l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché de l’immobilier avec l’accélération par exemple des visites virtuelles des appartements dans le cadre des ventes immobilières soit en l’état futur , soit avec des projectionsaprès travaux . La visite virtuelle permet de gagner un temps considérable. Le déploiement de la digitalisation des ventes est indéniable . La digitalisation doit avant tout apporter une véritable valeur ajoutée . La mise en vente d’un bien immobilier sur le marché se fait à 90 % sur internet. Les usagers se digitalisent de plus en plus. Ce sont les outils qui vont changer les marchés.

Frey et Osbom deux chercheurs d’Oxford avaient fait une prédiction en Juillet 2018. Ils avaient estimé que l’évolution technologique conduirait à la disruption totale de plusieurs secteurs économiques dont celui de l’Immobilier. La crise sanitaire n’a fait qu’accélérer cette transformation digitale de l’immobilier.

Laisser un commentaire